Histoire



Villa Bornancini est une villa du dix- huitième siècle entouré d’ un parc d’environ un hectare où l’on peut admirer des plantes centenaires, parmi lesquelles nous pouvons trouver des chênes, des palmiers, des ifs et des cytises.

A côté de la résidence, deux ailes sont disponibles, une aile  est utilisée pour les réceptions, l’autre comme entrepôt pour y mettre les ravitaillements. Aujourd’hui la villa appartient à même famille qui l’achetât à la fin du dix-neuvième siècle.

Nicolò Bornancini qui était industriel et maire de la ville avait acheté la villa à l’occasion de son mariage avec la comtesse Anita Bombarda.

L’intérieur fut décoré par le peintre Tiburzio Donadon qui fut entre autre l’auteur de  la restauration de l’Abbaye de Sesto al Reghena, et qui avait réalisé la décoration de l’église de Noventa di Piave ainsi qu’un côté de la cathédrale de Portogruaro.

Dans le salon de la musique et la salle à manger, vous pouvez trouver les portraits des propriétaires de la maison réalisés par le peintre Maria Vinca, qui avait travaillé dans le célèbre atelier de Guglielmo Ciardi à Venise au début de 1900.

A côté du jardin antérieur de la Villa, une partie de l’ancienne muraille est encore visible, de laquelle dérive ainsi le nom de la ville Cinto, c’est à dire lieu fortifié. Caomaggiore est le fleuve qui traverse la ville.

La famille du  peintre vénitien Giovanbattista Tiepolo et son maitre Gregorio Lazzarini   avaient une maison à Cinto Caomaggiore. Il est donc très probable que le célèbre artiste venait, avec son chevalet, peintre dans le parc de Villa Bornancini.

Aujourd’hui la villa appartient à Nicoletta Bulian qui à ouvert la maison au public. Mme Bulian est guide touristique dans toute la région de la Vénétie. Elle parle italien, anglais,  allemand, français et espagnol. Elle organise des excursions dans la Vénétie.

Sa fille Eléonore,  qui l’aide parfois dans le B&B parle parfaitement italien, anglais, allemande et un peu de russe et étudie Economie Internationale à Vienne.